Contrat d’assurance vie NSK / DSK : avantages et inconvénients

Assurance Vie

L’assurance vie NSK, a pris dans l’univers des placements retraite. L’assurance vie fait encore partie des contrats privilégiés par de nombreux investisseurs (épargne retraite et transmission). Face à cette tendance qui ne se dément pas, les produits se diversifient peu à peu. C’est notamment le cas depuis 2005 avec une nouvelle épargne : l’assurance vie NSK.

Celle-ci est venue en remplacement d’un autre placement, le contrat DSK, lui-même instauré en 1998. Pour l’anecdote, NSK est le mélange des noms des 2 ministres de l’économie de l’époque : Dominique Strauss Kahn (1998) et Nicolas Sarkozy (2005).

Cette assurance vie NSK bénéficie de l’ensemble des avantages de l’assurance vie tout en étant plus contraignante quant aux supports de placement autorisés.

Placement assurance vie NSK / DSK : une fiscalité plus intéressante que l’assurance vie classique

À l’image de l’ensemble des contrats d’assurance vie, le contrat NSK offre une défiscalisation totale, à l’exception des prélèvements sociaux, pour toute assurance ouverte depuis plus de 8 ans. Comme l’ensemble des assurances vie, la date retenue pour bénéficier de cet avantage est non pas les périodes de dépôt, mais l’ouverture du compte.

L’argent reste cependant disponible à tout moment, mais avec une fiscalité sur les intérêts plus conséquente. Ainsi :

Avant 4 ans, les intérêts sont taxés à hauteur de 35%, auxquels se rajoutent, pour 2012, 13,5 % au titre des prélèvements sociaux
Pour une ancienneté de 4 à 8 ans, les gains se voient appliquer une taxe de 15%, plus les prélèvements sociaux obligatoires.

Après 8 ans, les contrats assurance vie DSK et NSK sont les seuls contrats d’assurance vie exonéré d’impôts sur le revenu.

Placement assurance vie NSK : une ouverture plus large

Outre la question fiscale, l’autre avantage de l’assurance vie NSK est d’offrir une plus large possibilité d’épargne avec un rapport plus important (et donc un risque aussi plus important).

Ainsi, tous les supports boursiers sont autorisés, à condition qu’ils soient sous forme d’OPCVM. Ils peuvent porter sur tous les secteurs et les zones géographiques de la zone européenne.

Au-delà, ce contrat inclut les mêmes avantages que les autres assurances vie. Ainsi, l’argent peut être sorti en capital ou en rente, permettant ainsi de préparer sa retraite ou de constituer un capital à léguer à ses bénéficiaires.

Placement assurance vie NSK : la contrainte du placement

À l’inverse de ces avantages, le contrat d’assurance vie NSK impose le type de placement. Ainsi, avec cette offre, il n’est pas seulement question de contrat en Euros mais d’actions.

En effet, le contrat impose de placer un minimum de 30 % des montants épargnés sur des actions ou titres situés dans l’Union européenne.

De même, 10 % de l’épargne doit être consacré à des parts de FCPI, FIP ou actions de sociétés peu capitalisées, dont 5% en parts non cotées.
Autant dire que l’assurance vie NSK représente un placement intéressant, même si elle n’est pas garantie à 100%. Les rapports sont en revanche

plus potentiellement plus importants que sur du monosupport (contrat en Euros), permettant ainsi de faire travailler son épargne pour en retirer les taux les plus performants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *