Est il possible de se faire rembourser son assurance de prêt ?

Assurance

L’association UFC que choisir s’est battue pour obtenir la condamnation des organismes financiers par rapport au calcul de la part de participation aux bénéfices techniques et financiers sur les contrats assurance prêt immobilier. Découvrez comment obtenir le remboursement de prêt, de la somme qui vous est due …

Concernant les assurance de prêt souscrites entre 1996 et 2007, le scandale sur l’assurance de prêt révélé par l’association de consommateurs UFC Que Choisir s’est conclu en faveur des assurés.

Le Conseil d’État a rendu sa décision

Durant plus de dix ans, de 1996 à 2007, les assureurs ayant octroyé des assurance de pret ne reversaient pas aux assurés leur participation aux bénéficies techniques et financiers réalisés sur leurs contrats d’assurance pret car le Conseil d’État avait invalidé une disposition du Code des assurances. Le 23 juillet dernier, le Conseil d’État a rendu sa décision au sujet de cette affaire en donnant raison à l’association UFC Que Choisir et en obligeant ainsi les assureurs et banques ayant délivrées des assurances de prêt durant de la période de 1996 à 2007 à reverser à leurs clients leur part de participation aux bénéfices techniques et financiers réalisés sur leurs contrats d’assurance prêt.

Comment vous faire rembourser si vous êtes concerné(e) par cette affaire ?

Dans le cas où vous avez souscrit un contrat assurance prêt entre 1996 et 2007, vous pouvez demander à vous faire rembourser d’une partie de votre assurance prêt. Pour cela, rédigez une lettre en demandant une « récupération de la participation aux bénéfices techniques et financiers. Ensuite, procurez-vous une copie de l’arrêt du Conseil d’État du 23 juillet 2012 n° 353 885 puis envoyez votre courrier à votre assureur ou banque en Recommandé avec Accusé de Réception.

Vous pouvez obtenir un prêt bancaire au meilleur taux

Proposés par la majorité des organismes de crédit, les prêts bancaires font partie des solutions les plus utilisées pour le financement d’un projet personnel ou professionnel. Les offres peuvent varier sensiblement d’un établissement à l’autre. En effet, les organismes ou les banques qui les proposent en fixent de manière libre le montant des frais et les taux d’intérêt. Ce type de prêt a une durée de remboursement comprise entre 5 ans et 30 ans. De plus, les établissements prêteurs exigent des demandeurs qu’ils ouvrent un compte courant.

La simulation, une opération indispensable en matière de prêt bancaire

Un prêt bancaire comme tous les autres de crédit doit être remboursé dans la mesure où il engage la responsabilité du bénéficiaire. C’est pour cette raison qu’il faut connaitre sa capacité d’emprunt avant de signer un contrat de prêt avec une banque. Et le seul moyen pour savoir le prêt qui corresponde à ses besoins est de faire une simulation de crédit. Cette opération qui permet d’avoir une idée des mensualités et du montant maximum que l’on peut solliciter est assez simple. Pour l’estimation obtenue soit plus proche de la réalité, il faut fournir des informations vraies et simuler plusieurs fois.

Quelques méthodes pour optimiser son prêt bancaire

Le demandeur d’un prêt bancaire a le choix entre des taux fixes ou des taux révisables. L’avantage du taux fixe c’est qu’il reste inchangé sur toute la durée du contrat. Il peut donc alourdir les charges du prêt s’il est trop élevé. Quand au taux révisable, il peut être intéressant quand il baisse en cours de contrat. Mais en cas de hausse, le choisir peut être lourd de conséquences. Dans ces jours d’incertitudes financières, il est préférable d’opter pour les taux fixes. De plus, il faut que la durée de remboursement soit la plus courte possible. En effet, les longues augmentent les charges en termes de taux d’intérêt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *